FAQ et avis sur le traitement miraDry

Questions et réponses les plus fréquentes

Non. Nous n’avons environ que 2 % des glandes sudoripares sous les bras. L’ensemble des autres glandes sudoripares sur le corps assure sans risque de surchauffe la thermorégulation.

Dans des situations de stress important ou par forte chaleur, il est possible de transpirer encore un peu mais votre confort sera beaucoup plus important qu’avant le traitement.

L’intervention se fait sous anesthésie locale. Celle-ci est très superficielle. La douleur ressentie est comparable à celle d’un vaccin. L’anesthésie permet de ne pas ressentir la chaleur générée par les micro ondes.

miraDry ne nécessite aucun arrêt d’activité. Tout au plus, il est possible de ressentir une gêne sous les bras pendant quelques jours. Des packs de froid sont à appliquer le soir même permettant de diminuer l’inconfort. Les aisselles restent gonflées quelques jours. Il est préférable de ne pas pratiquer d’activité sportive intense pendant trois à quatre jours.

Les études cliniques ont montré une amélioration moyenne de 82 % de la sudation et des odeurs. Cette amélioration persiste dans le temps. Si l’hyperhidrose est très importante, il est possible de refaire quatre mois plus tard une deuxième séance. Dans notre centre, nous avons pratiqué une deuxième séance dans moins de 10% des cas, la très grande majorité des patients étant satisfaits avec une séance unique.

Témoignages : ils donnent leur avis sur le traitement miraDry

Avant miraDry, je ne m’habillais qu’en noir de peur d’avoir des auréoles sous les aisselles. Maintenant, je peux mettre des vêtements de couleur et enlever ma veste.
Ma sueur sentait fort et j’avais des réflexions. Maintenant, j’ai beaucoup plus confiance en moi.​ Je n’ai plus à changer ma chemise ou à prendre une douche plusieurs fois dans la journée.
Dès que j’avais la moindre anxiété ou que j’étais concentrée, j’étais mouillée sous les bras et j’avais peur que cela se voit. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus sereine et sûre de moi.
Mes complexes ont disparu, même si parfois, quand il fait très chaud, je transpire encore un peu. Mais je n’ai plus d’auréoles en hiver.